Franck Alazet, coach au BizLab, explique les raisons de cette association un peu antinomique au départ entre un accélérateur de start-ups et un projet de reconstruction d’avion de 1940.

 

Franck, présente-nous le BizLab

Le BizLab est l’accélérateur d’Airbus. Un accélérateur de startups est un programme dédié aux entrepreneurs, souvent court et intensif, qui se fixe pour objectif d’accélérer la croissance des startups. Il offre de nombreux services utiles au lancement de la jeune pousse  : mentorat, services juridiques, services comptables, conseil.
Le BizLab est un accélérateur hybride car il héberge à la fois des startups et des projets internes Airbus, pilotés par des salariés « Intrapreneurs ». L’idée est d’accompagner ces Intrapreneurs et entrepreneurs sur les axes forts de la création de valeur et de service (technique, marché et business plan) dans le domaine de l’innovation.
L’accompagnement personnalisé se fait par un hébergement physique de l’équipe projet au BizLab, ainsi que par différents types de support (technique, juridique, financier) appliqués à leur problématique et soutenu par un Coach.

Pourquoi Réplic’Air au BizLab ?

Réplic’Air est une association qui reconstruit des avions historiques. Dit comme cela, il est vrai que l’on peut se demander où est l’innovation et du coup où est le lien avec le BizLab.
La sélection de Réplic’Air par le BizLab est tout d’abord une histoire d’hommes et une belle rencontre. Puis derrière cela, il y a une vision partagée sur l’apport bénéfique des nouvelles technologies et de méthodes de travail novatrices pour garantir le succès des projets Réplic’Air, démontré par le premier projet le Morane.
Réplic’Air porte dans son ADN les valeurs recherchées pour les intrapreneurs / entrepreneurs et porte avec son projet Dewoitine de nouvelles possibilités de tester opérationnellement des idées innovantes.

Innovation et avion ancien, le lien ?

Réplic’Air est à la pointe de nouvelles méthodologies de travail (autonomie et responsabilisation des membres, accélération de prise de décisions, binôme expert/jeune , etc.) et utilise de nouvelles technologies (impression 3D sur pièces-clés du vol, utilisation de la solution Full3D pour dessiner les pièces, etc.). Réplic’Air a donc naturellement sa place pour tester ces solutions et nous en faire un retour « opérationnel », nous apporter son expertise et ses experts ainsi qu’un retour d’expérience sur ce nouveau mode de management.

Quel est le rôle du coach ?

Ma vision du coach est d’être la personne qui accompagne le projet tout au long de son programme d’accélération au BizLab. La dimension humaine est importante car l’expérience de l’accélération, bien que positive, est une sortie de la zone de confort et des habitudes avec un objectif très court terme qui peut amener de manière induite une certaine pression, ou une pression certaine.
Le coach accompagne en empathie les porteurs d’idées. Il les amene à prendre du recul sur leur projet, pour avoir parfois un autre angle de vue, et les aide à prendre les décisions qu’ils pensent les meilleures après que toutes les possibilités aient été balayées.
En plus de cet accompagnement humain, il apporte son réseau de connaissances et son expérience en direction de projet pour aider les équipes à rester focalisées sur les objectifs et actions définis ensemble.

Quelles sont les valeurs communes entre BizLab et Réplic’Air ?

La première valeur est une certaine vision de la façon dont nous devons travailler.
Il y a bien sûr les valeurs humaines, l’esprit de groupe voire de famille, la passion, le souhait de délivrer  et de respecter ses engagements, d’éviter les pertes de temps pour primer sur l’efficacité « sérieuse »  et donc pas l’urgence.
J’ajouterai l’humilité et le partage où il est naturel de pouvoir dire : « je ne sais pas, mais je m’appuie sur celui qui sait… »