Les Partenaires du Morane-Saulnier type G

Ils ont été présent depuis le début de cette reconstruction. Ce sont de réels pionniers.

Alain BATTISTI et Gérard DESBOIS ont été nos parrains d’honneurs pour cette aventure unique.

Le développement de l’aviation restera probablement la grande aventure technologique, industrielle et humaine du XXe siècle. Cette histoire n’est heureusement pas achevée et, alors que les historiens issus du monde universitaire commencent à peine à l’écrire, l’aviation ancienne est régulièrement redécouverte et explorée par les collectionneurs, les amateurs de vieilles « trapanelles ». Chacun a sa méthode : restaurer pour voler, reconstruire pour exposer, se plonger dans les archives pour comprendre et expliquer.

L’originalité et le mérite de l’équipe de Réplic’Air est précisément dans la « méthode »employée pour « revisiter » le Morane G, une machine exceptionnelle en 1913 qui conservait encore jalousement les secrets de ses performances et de sa relative longévité d’utilisation pour l’époque. Les derniers Morane utilisant le fuselage du G ont été utilisés en qualité de « chasseur » au début de la grande guerre.

Jeremy et son équipe ont simplement décidé de se mettre dans les pas des pionniers, redessiner et tester avec les outils d’aujourd’hui pour mieux comprendre hier. C’est ainsi qu’ils ont redessiné de fond en comble l’ensemble de l’appareil, modélisé informatiquement ce qui avait été patiemment tracé à la main sur la planche à dessin, testé et recalculé étape par étape.

L’équipe travaille en véritable archéologue du ciel, et c’est précisément cette démarche construite, de longue haleine qui a suscité mon intérêt pour ce projet et la décision malgré ces temps économiques incertains d’aider à la reconstruction du Morane G.

Bons vols à l’équipe et rendez-vous au bord de la Méditerranée en septembre.

Lettre écrite début 2013

C’est en ma qualité de professionnel des essais en vol d’Airbus que je viens ici vous apporter tout mon soutien, mon modeste appui et tous mes encouragements quant à la réalisation de votre projet de construction d’une réplique du Morane-Saulnier type G.

En effet, étant moi-même depuis ma plus tendre enfance, passionné par tout ce qui vole, je suis actuellement profondément déçu et ulcéré de constater que le temps des pionniers donne place un peu plus chaque jour au dictat ténébreux des résultats financiers de l’actionnariat quel qu’il soit. Les grands noms et leurs œuvres associées qui ont façonné l’aéronautique afin qu’elle devienne ce qu’elle est aujourd’hui n’existent plus, hélas, que dans certains esprits nostalgiques éclairés. Aussi, le devoir de mémoire que vous promulguez au travers de ce projet ambitieux et magnifique mérite la plus grande attention et le plus grand respect.

En effet, la grande qualité des différents acteurs et intervenants de ce projet montre à quel point celui-ci est un facteur d’émulation et un vecteur d’accroissement de la connaissance dans sa noble mission de réveil du patrimoine. Étant à la fois témoin et acteur quotidien du monde aéronautique professionnel, je ne peux que vous décliner toute mon admiration et mon approbation quant à cette belle aventure humaine et technique qui mériterait une adhésion sans faille de la part de bien des entreprises.